changement

Je voudrais que ça change : mode d’emploi !

« J’ai décidé que je n’accepterais jamais d’être moins que ce que je pouvais être » Tony Robbins.

Parfois nous savons que quelque chose doit changer dans notre vie, mais nous savons aussi que rester dans la situation que l’on connaît nous semble plus confortable… On n’aime pas vraiment ce qu’on a mais, comme on dit, « on sait ce qu’on perd mais on ne sait pas ce qu’on retrouve », ça vous parle ? Vous connaissez cette petite voix dans votre tête qui vous répète « nouveau = danger » !?

Je suis passée par là… et depuis j’ai fait – ou dû accepter – tellement de changements dans ma vie que je sais que ce confort n’est qu’illusion, une bien triste et frustrante illusion, et une malheureuse perte de temps dans une existence si courte et si précieuse.

Quelque chose ne vous convient pas dans votre vie – travail, couple, relations amicales, corps… ? Et bien CHANGEZ-LE ! Et vous savez quoi ? Si vous ne changez rien, rien ne changera !

Pour vous y aider, je vais partager dans cet article des conseils et astuces inspirés du livre de Tony Robbins L’éveil de votre puissance intérieure.

Préalable ⇒ Jetez à la poubelle cette idée reçue : le changement est un long (très long) processus. En réalité, Tony Robbins affirme (et je confirme 😉 ), nombreuses expériences à l’appui (y compris la sienne !), que le changement peut être IMMÉDIAT.

Les 3 croyances à adopter à la place des anciennes pour un changement durable sont les suivantes :

  1. Cette chose, dans ma vie, doit absolument changer (et non « devrait » ou « pourrait » changer)
  2. C’est à moi et à personne d’autre de réaliser ce changement, et j’en suis le seul responsable
  3. Je crois et suis convaincu que je peux changer

Oui mais comment fait-on pour changer ?

Réponse de l’auteur : avec le conditionnement neuro-associatif ! Autrement dit, la meilleure façon de changer c’est :

  • Associer une douleur insupportable et immédiate au comportement que l’on veut abandonner
  • Associer des sensations formidables et immédiates de plaisir au nouveau comportement

En 6 étapes, le conditionnement neuro-associatif implique de :

1) Décider ce que vous voulez vraiment et ce qui vous empêche de l’obtenir

Nous obtenons ce sur quoi nous concentrons notre attention dans la vie, donc si nous consacrons tous nos efforts à essayer d’éviter ce que nous ne voulons pas… nous obtiendrons quoi ?

⇒ Davantage de ce que nous ne voulons pas !! Les pilotes savent qu’on va à l’endroit que l’on regarde…

Et vous, que voulez-vous vraiment ?

2) Trouver une motivation afin d’associer une grande joie au changement immédiat

Il s’agit de créer un sentiment d’urgence si intense que vous vous sentirez obligés d’aller jusqu’au bout. Si par exemple vous voulez retrouver une excellente condition physique, rien de tel que de s’inscrire à une compétition sportive programmée dans quelques semaines !

La plus grande souffrance est celle de savoir qu’on n’a pas vécu conformément à ses idéaux, selon l’image que nous avions de nous-mêmes.

3) Abandonner votre modèle limitatif

Beaucoup aimeraient obtenir un nouveau résultat mais continuent d’agir comme avant… Et ça (ce que la plupart d’entre nous faisons si souvent), c’est la définition de la folie selon Albert Einstein !

Pour dire adieu à votre ancien comportement, plus la manière de briser un modèle est choquante, plus elle est efficace : par exemple, imaginez dans le détail l’évolution de votre état de fumeur année après année dans le pire scénario qui soit si vous n’arrêtiez pas la cigarette… Ou bien regardez des vidéos d’abattoirs si vous voulez passer au végétarisme…

4) Trouver un nouveau modèle dynamisant

Ici il s’agit de combler le vide créé par l’abandon de l’ancien comportement en générant les mêmes sentiments agréables que ceux qu’il vous procurait (sans les désagréments 🙂 ), par exemple en s’inspirant de ceux qui sont déjà passés par le changement que vous voulez réaliser dans votre vie.

Si vous voulez par exemple supprimer les produits animaux de votre alimentation, il s’agira de remplacer ces sources de protéines et d’oligo-éléments par d’autres sources aussi, voire plus, nutritives et savoureuses.

5) Reproduire le nouveau modèle jusqu’à ce qu’il devienne constant

Répétez encore et encore ce changement en y ajoutant une grande intensité émotive afin d’aider votre cerveau à prendre automatiquement cette nouvelle voie : trouvez un moyen de récompenser chacune de vos réussites. Ce peut être en vous félicitant, vous souriant devant le miroir, vous offrant une fleur, un bain… en conscience et surtout exactement au moment où elles ont lieu : c’est important pour que se fasse la connexion.

Il est important que vous cultiviez tout au long du processus de transformation l’état d’esprit du changement : la détermination et l’enthousiasme.

Etre déterminé c’est prendre la décision et le ferme engagement d’exclure tout autre possibilité que celle que l’on s’est fixée.

6) Mettre votre modèle à l’épreuve

Enfin, une fois ancré, il s’agit d’évaluer l’efficacité de votre changement en imaginant les déclencheurs de l’ancien comportement et en s’assurant que l’on adopte automatiquement le nouveau comportement.

Vous avez par exemple cessé de grignoter après le dîner (félicitations!!), et avez remplacé ces grignotages par une tisane sédative : testez-vous en vous mettant sous le nez ce que vous aviez l’habitude de manger, et voyez si c’est difficile ou non d’y résister.

C’est très gratifiant de se rendre compte que sans frustration aucune, on n’a tout simplement plus envie de faire comme avant !

Que pensez-vous de ces conseils et quels sont les vôtres pour lever les blocages au changement dans votre vie ?

Et n’oubliez pas : soyez heureux 😉

Rendez-vous sur Hellocoton !

A propos de l'auteur

Moi c'est Mia, j'ai 31 ans, et je suis ravie de vous accueillir sur ce blog 100% Bonheur ! Au fil des semaines je partagerai avec vous les conseils et expériences qui m'ont guidée et qui peut-être vous inspireront aussi ♥

Laisser un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *