état d'esprit réussite

Préparez-vous à réussir : le bon état d’esprit !

Qu’est-ce qui distingue ceux qui parviennent à réaliser leurs rêves et les autres ? Comment réunir toutes les conditions nécessaires à l’atteinte des objectifs que vous vous êtes fixés ? Quel état d’esprit ? Quelle méthode suivre ?

Peut-être vous posez-vous ces questions ? Personnellement je me les pose 😉 Et dans cette série de 4 articles (beaucoup de choses à partager !), je vais vous révéler ce que m’a appris à ce sujet André Muller, auteur d’un livre intitulé La technique du succès : Manuel pratique d’organisation de soi-même. Et ça tient en 17 règles d’or : je vous livre les 3 premières dans cet article.

Son postulat de départ est que la réussite (des objectifs qui nous tiennent à cœur) est à la portée de tous, et si certains ne réussissent pas, ils ne l’ont en réalité pas vraiment voulu.

C’est peut-être un peu douloureux… Mais il est certain que si je ne conduis pas ma vie, d’autres le feront à leur guise ! Pour l’éviter, je dois savoir exactement où je veux aller et faire tout ce qu’il faut pour y arriver.

Démarrons par le socle : quel état d’esprit faut-il cultiver ?

1) Ayez une bonne opinion de vous-même

Règle n°1 : je cesserai désormais toute autocritique stérile.

Interdisez-vous formellement de vous critiquer, en pensées comme en paroles. Jamais en face d’autrui n’émettez d’opinion négative sur votre propre personne, aussi anodine soit-elle.

Mais sachez que le complexe d’infériorité est bon signe, signe que vous avez une haute échelle de valeur, ce qui doit vous motiver n’est-ce pas ? 🙂

Quand vous avez une mauvaise opinion de vous, 2 réactions sont possibles :

  • la réaction paresseuse : je ne suis pas apte à cela, inutile de continuer
  • la réaction qui mène au succès : ce n’est pas ce que je voulais, je vais améliorer ou recommencer jusqu’à satisfaction

Ceux qui réussissent ne sont pas nécessairement ceux qui ont le plus de talents ou de capacités, mais ceux qui OSENT affirmer qu’ils ont du talent !

2) Bannissez les excuses

Règle n°2 : il n’est JAMAIS trop tard.

Se dire qu’il est trop tard, c’est décider, par paresse ou par lassitude, de se complaire dans une vie médiocre. C’est la pire des excuses, car elle est définitive et sans réplique possible.

Pourtant tout recommence à chaque instant : en adoptant la bonne mentalité ET le bon comportement, les choses changent. La bonne mentalité s’acquiert en se refusant les excuses, c’est-à-dire les raisons extérieures qui expliquent mon échec. Car l’échec ne s’explique que par des raisons intérieures : celles que je peux vaincre en modifiant mon comportement.

Tant que nous sommes vivants, nous pouvons entreprendre : qui ne le fait pas, ne le veut pas !

Et ce n’est absolument pas, comme vous le pensez peut-être, une question de caractère, mais une question de mentalité et d’optique. Vous seul êtes capable de vous empêcher de réussir. Tout ne se perpétue que par la force de l’habitude, libre à vous d’y mettre fin à tout moment et de changer d’existence.

3) Ayez envie de réaliser de grandes choses

Règle n°3 : je veux être de la plus grande utilité.

Il ne faut pas avoir peur de l’ambition, il faut avoir peur de la modestie, car c’est l’ambition qui vous donnera l’énergie dont vous avez besoin. Mais attention, ceux dont le but, même grand en apparence, n’est établi qu’en fonction de leur petite personne et de son besoin de glorification (les ambitieux au mauvais sens du terme), ressentiront au fond d’eux que leur but n’est jamais assez grand.

Votre but doit être quelque chose qui vous dépasse, une force extérieure à vous et qui vous porte. Dépassez-vous en vous intéressant aux autres et à comment les satisfaire. Cherchez à être de la plus grande utilité pour le plus grand nombre de personnes.

Alors les difficultés ne vous déstabiliseront pas car vous serez porté par votre but : vous aurez l’enthousiasme et le moteur nécessaires pour surmonter tous les obstacles.

C’est cet état d’esprit, et ce n’est pas le domaine dans lequel vous interviendrez – qui sera peut-être amené à changer – qui compte réellement.

Voilà, vous êtes dans la peau (ou plutôt dans la tête) de celui qui réalise ses rêves : à présent quelle est la méthode à suivre ?

Vous le saurez dans le 2e article de cette série…

Et n’oubliez pas : soyez heureux 😉

Rendez-vous sur Hellocoton !

A propos de l'auteur

Moi c'est Mia, j'ai 31 ans, et je suis ravie de vous accueillir sur ce blog 100% Bonheur ! Au fil des semaines je partagerai avec vous les conseils et expériences qui m'ont guidée et qui peut-être vous inspireront aussi ♥

4 commentaires

  1. Merci beaucoup pour ces conseils Samia! Je suis justement en plein dans le développement de cet état d’esprit en ce moment 🙂 Pour ma part, ce qui a réussi à me faire avancer sont les 10 règles de conduites pour les femmes de Sophia Mohr, une coach américaine qui souhaite aider les femmes à reprendre leur place dans la société. J’ai commencé à suivre ces règles il y a deux semaines et j’ai déjà fait un grand bond en avant mentalement 😀
    J’ai hâte de connaître la suite des conseils d’André Muller grâce à toi, car cela est vraiment d’une grande aide!
    Passe une bonne journée!

    1. Super 🙂 merci Héloïse je ne connaissais pas cette coach mais j’ai bien envie de la découvrir ! c’est tellement enrichissant de s’inspirer des conseils de celles et ceux qui sont passés par là avant nous <3 Très belle journée à toi

Laisser un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *