Suivez-moi au Printemps de l’Optimisme ! 2/3

On continue la visite guidée au Printemps de l’Optimisme ? C’est parti ! 🙂 pour lire la partie 1 de cet article c’est ici.

5) Le monde va beaucoup mieux que vous ne le croyez 

C’est le titre de la conférence de Jacques Lecomte, auteur du livre du même nom, et voici pour vous les perles que j’en retiens et qui invitent vraiment à remettre les choses en perspective :

Ce n’est pas par optimisme béat mais bien en regardant les rapports de l’ONU, de l’UNICEF et de la FAO qu’on s’aperçoit que décidément le monde va tellement mieux qu’on ne le croit !!! Ce qui ne veut pas dire qu’il ne peut pas aller mieux 😉 mais que l’on peut célébrer et s’inspirer de ces expériences positives.

Que montre le bilan des objectifs du millénaire de l’ONU (qui datent de 2000 et qui étaient à horizon 2015) = des résultats époustouflants ! Par exemple :

  • la pauvreté dans le monde : 1 milliard d’êtres humains ont échappé à la grande pauvreté, 2 milliards sont sortis de la famine,
  • le fossé entre filles et garçons en matière de scolarisation se réduit de plus en plus,
  • plus de la moitié des pays du monde sont des démocraties,
  • la mortalité maternelle et infantile a été divisée par 2 en 25 ans,
  • l’épidémie de sida recule,
  • la couche d’ozone est quasiment revenue à son état initial, car les industries ne produisent plus désormais que 2% seulement des substances dangereuses
  • la reforestation : la France a le même niveau de superficies forestières qu’à la fin du Moyen-Age ! on compte 50000 hectares de nouvelles surfaces chaque année, soit 5 fois la taille de Paris !
  • le développement des énergies renouvelables est exponentiel d’année en année,
  • la violence : certes le terrorisme tue mais son but est moins de tuer que de terroriser. Les attentats ont fait près de 150 morts au cours de l’année la plus tragique ; le tabac tue 73 000 personnes chaque année… En réalité, depuis plusieurs décennies, on enregistre une chute impressionnante de la criminalité. Par exemple, selon les données de l’Institut médico-légal de Paris, la criminalité chute de 65% en 20 ans en Ile-de-France.

Peut-être que vous vous demandez comme moi « mais alors pourquoi on a le sentiment que tout va mal, que tout s’aggrave ? » Et bien on devrait sans doute commencer à porter un regard un peu plus éclairé sur notre poste de télé et son journal télévisé… car la REALITE n’est tout simplement pas celle-là.

Jacques Lecomte nous raconte que lorsqu’il fait le légitime reproche aux médias d’être excessivement alarmistes, la réponse est en général « on ne va quand même pas parler des trains qui arrivent à l’heure ?! », mais lui s’insurge « pourquoi ne pas parler des trains qui arrivent en avance ?? ».

Je ne sais pas ce que vous en pensez mais je suis quant à moi totalement convaincue que nos médias doivent certes nous alerter (mais qui peut dire qu’il ignore encore le réchauffement climatique ou les tragédies terroristes ?) mais surtout être porteurs de messages d’espoir et relayer aussi largement que possible les expériences positives d’hier, d’aujourd’hui et de demain, qui font cette France dont nous sommes fiers ♥

6) Travaillez mieux grâce à vos forces

Ilona Boniwell, psychothérapeute et fondatrice du réseau européen de psychologie positive, nous explique ce qu’est une FORCE, selon 3 critères :

  • la performance : c’est quelque chose dans lequel on est très bon
  • l’énergie : on trouve naturellement cet enthousiasme dans nos forces, et si au contraire quelque chose dans lequel on est bon nous épuise, ce n’est pas une force mais une compétence
  • l’authenticité : le vrai moi, quand je fais cette chose, je me sens cohérent

Ce qui est fabuleux est que nous n’avons pas besoin de TOUT travailler et réussir, contrairement à ce que nous avons appris à l’école (il est temps de désapprendre les amis !), cette philosophie des forces nous invite à l’inverse à miser sur là où nous sommes DÉJÀ performants ! C’est le seul moyen de devenir très performants et de donner le meilleur de soi.

Quelles sont vos forces ? Quelques questions à se poser pour le savoir :

  • ce qu’il y a de meilleur en moi ?
  • ce que j’aime le plus chez moi ?
  • ce que j’aime le plus faire ?
  • une période où j’étais à mon meilleur niveau
  • ce qui fait émerger le meilleur de moi ?
  • les choses que je ne note pas sur ma « to do list » car j’adore ça et je ne risque pas de l’oublier
  • etc…

En fait, ceux qui réussissent le mieux sont ceux qui ont décelé leurs forces et les ont développées, tout en cohabitant sereinement avec leurs faiblesses.

7) Et si nos plus grandes forces étaient nos petites routines ?

Isalou Beaudet-Regen, auteure de La magie du matin : L’heure de plus qui va changer votre vie : le matin c’est le seul moment que l’on contrôle, le seul où nous pouvons à coup sûr avoir du temps pour soi, se projeter, se préparer… Et ce que nous faisons à ce moment de la journée aura un impact sur notre état de forme, notre état mental, notre optimisme, notre créativité, notre estime de soi… bref cela colore toute notre journée.

Comme nous sommes des êtres d’habitude, elle nous invite à mettre en place des routines matinales vertueuses de façon à être plus positif et plus résistant face aux aléas de la journée :

  • 1ère clé : se lever plus tôt pour s’accorder ce temps
  • 2e clé : le décider, ne plus croire que l’on est condamné à « être du soir », expérimenter au lieu de s’enfermer dans une croyance
  • 3e clé : avoir un objectif, une intention, qui nous donnera l’énergie de se lever
  • 4e clé : installer des nouvelles routines très progressivement, car toute nouvelle habitude génère des résistances
  • 5e clé : plus on fait, plus on augmente sa capacité à faire
  • 6e clé : il existe 5 familles de routine de réalisation de soi, à vous de choisir ce qui vous plaît :
    • prendre soin de son corps : yoga, footing…
    • prendre soin de son esprit : méditation, lecture, créativité, nouvelles idées…
    • se connaître soi-même : faire le point, exercices de développement personnel…
    • ouvrir son cœur : écrire des lettres d’amour, de réconciliation, de gratitude, des poèmes…
    • apprendre : une nouvelle langue, écouter des conférences en ligne…

8) Au cœur du self-leadership : le secret des forces

Philippe Gabilliet, auteur de Eloge de l’optimisme : Quand les enthousiastes font bouger le monde :

Bonne nouvelle : notre champ des possibles est infiniment plus vaste que dans le monde de nos grands-parents !

Notre vie est faite de bifurcations : une rencontre inattendue, des accidents de parcours, une maladie, une réussite inespérée… Sinon elle serait morne et déprimante ! Alors restons ouverts 🙂

Et pourtant nous passons souvent notre vie dans un bocal… la fameuse zone de confort.

Si nous faisions tout ce que nous sommes capable de faire, nous en serions abasourdis. 

Thomas Edison

En fait la vie est un Tangram, ce jeu chinois où il s’agit de multiplier les formes en utilisant exactement les mêmes pièces…

Les pièces de notre jeu, ce sont nos forces (savoir, savoir-faire et savoir-être) : personne ne réussit en se focalisant sur ses carences ! Mais au contraire en capitalisant sur ses points forts !

Cependant, nos talents n’ont de sens que dans un contexte particulier : et si un « point faible » était parfois un point fort qui n’était pas dans la bonne histoire ? Peut-être que ce que vous (et votre entourage) considérez comme handicapant aujourd’hui sera demain votre plus grande force…

Si vous ne connaissez pas vos forces, il conseille de faire l’exercice du « MMM », « le miroir du meilleur moi » :

⇒ demander à 10 à 15 personnes qui me connaissent bien quels sont les domaines de savoir/savoir-faire/savoir-être qui me caractérisent et quelle anecdote vécue peuvent-ils me raconter pour l’illustrer ?

Rappelez-vous que nous sommes fait de potentiels, nous avons toujours plus de forces qu’on ne le croit, et nous ne savons jamais de quoi nous sommes capable tant que nous ne l’avons pas essayé : faites de nouvelles rencontres, allez là où les autres ne vont pas, osez prendre des risques, étonnez-vous !

9) Psychologie positive : les rituels pour faire face à tout

Florence Servan-Schreiber, auteure de 3 kifs par jour notamment, commence sa conférence en nous faisant faire un exercice dans l’hémicycle où nous étions assis :

Regardez dans les yeux 3 personnes que vous ne connaissez pas, serrez-leur la main et dites-leur votre prénom

Je confirme, l’ambiance est instantanément devenue plus amicale 🙂

Quand est-on le plus heureux ? D’après les études, c’est lorsque nous vivons une « expérience optimale » ou flow = nous engageons nos compétences vers un objectif (on sait pourquoi), avec un feedback (on sait pour qui), nous perdons la notion de soi (la rumination intérieure cesse) et nous perdons aussi la notion du temps. A vous de trouver les vôtres : jardinage, dessin, sport, cuisine, broderie, écriture…

⇒ Plus on multiplie cette expérience, plus on a d’énergie et de joie !

Le plus grand inhibiteur de bonheur ? C’est le stress ! Mais heureusement nous avons de nombreux moyens de limiter ces sources de stress :

  1. se faire masser ou toucher : cela génère de l’ocytocine, le meilleur anti-dépresseur qui soit
  2. éprouver de la gratitude, dire merci pour 3 choses que l’on a vécu
  3. faire un exercice de cohérence cardiaque en harmonisant le rythme de sa respiration
  4. inspirer puis faire une série d’expirations toniques par la bouche
  5. s’émerveiller : nous redevenons alors un atome de ce monde, humble et serein
  6. etc etc

La suite et fin de cette plongée au cœur de la France positive c’est ici 😉

Rendez-vous sur Hellocoton !

A propos de l'auteur

Moi c'est Mia, j'ai 31 ans, et je suis ravie de vous accueillir sur ce blog 100% Bonheur ! Au fil des semaines je partagerai avec vous les conseils et expériences qui m'ont guidée et qui peut-être vous inspireront aussi ♥

2 commentaires

Laisser un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *