ruminer

Le hamster qui court dans votre tête…

« Une grande partie de la souffrance humaine est inutile. On se l’inflige à soi-même » Eckhart Tolle.

C’est quoi le « hamster mental » ?

Aujourd’hui parlons de notre tête, de votre tête, et de ce qu’il s’y passe la plupart du temps : la roue du hamster vous connaissez ? Vous savez ces pensées répétitives… obsédantes, incontrôlables, et le plus souvent stériles. Mais oui, vous savez ces jugements, ces ruminations, et autres regrets… Personnellement le mien courait très souvent et très longtemps dans sa roue, jusqu’à ce que je le démasque 😉 il continue encore quelquefois le malicieux mais la différence est que je m’en rends très vite compte !

En ce qui me concerne c’est la méditation quotidienne qui m’en a fait prendre conscience parce qu’en apprenant à me poser, j’ai constaté que je m’étais pendant toutes ces années identifiée aux pensées qui me traversaient l’esprit. Pourtant rien n’est plus fugace et changeant qu’une pensée… il n’est donc pas possible d’ETRE cette pensée n’est-ce pas ? Et bien cette évidence ne m’a pas semblé si évidente que ça pendant 25 ans…

Un jour, au rayon développement personnel d’une librairie (mon rayon favori), je suis tombée sur le livre dont je vais vous parler dans cet article, parce qu’il met en mots cette expérience et nous aide à décrypter le mécanisme de notre cerveau trop bavard. Ce livre c’est « On est foutu, on pense trop ! » écrit par le Dr Serge Marquis, psychiatre québécois et consultant en santé mentale au travail.

L’auteur nous explique de façon ludique et divertissante de quelle manière il a lui-même découvert l’existence de ce « hamster mental » et comment il a « eu le privilège d’apprivoiser cette petite bête », invitant chacun d’entre nous à prendre du recul par rapport à ce vacarme intérieur épuisant

Comment stopper la roue ?

Le chemin qu’il propose s’appelle la « décroissance personnelle »« il n’y a pas de penseur si vous ne pensez pas » comme le dit Jiddu Krishnamurti. Autrement dit, le hamster arrête sa course folle à la seconde où vous l’identifiez ! Alors seulement vous êtes en capacité de goûter l’instant, ce qu’il se passe VRAIMENT dans votre vie à cette seconde, libéré de ce dialogue intérieur qui ne mène nulle part, et en tout cas pas à ce que vous vivez là maintenant.

Il y a une bonne et une mauvaise nouvelles : la mauvaise est qu’à chaque baisse de vigilance, notre hamster, qui continuait de rôder dans les parages, s’empresse de remonter dans sa roue ! La bonne est qu’il en redescend sitôt qu’on s’en aperçoit 🙂 ce que l’auteur appelle « le flagrant délit d’agitation mentale » : « quand la conscience comprend à quel point la course du hamster est absurde et qu’elle se met à rire de lui – surtout lorsqu’il tombe sur le museau – la bête descend de sa roue et se sauve en courant ! ».

C’est d’ailleurs pour cela que personnellement je m’offre chaque jour un temps de méditation afin d’exercer mon esprit à cette vigilance sereine et tellement gratifiante… Mais il existe d’autres moyens, comme s’émerveiller, savourer, respirer profondément, cultiver un esprit de gratitude, s’immerger dans une activité qu’on adore : ce que les psychologues appellent le flow (une sorte de méditation en action à mon sens) lorsque toute l’attention est focalisée sur ce que l’on fait, comme peindre, broder, chanter, jouer, etc. Vous trouverez ce qui vous convient en en faisant l’expérience.

Il remonte dans sa roue ?

STOP arrêtez-vous ! N’êtes-vous pas en train de vous compliquer inutilement la journée et la vie par la même occasion ? Vous avez des problèmes ? Mais rappelez-vous que notre esprit n’est pas là pour créer ou amplifier des problèmes, il est là pour nous permettre de les résoudre. On ne devrait jamais s’en servir pour s’emprisonner mais pour se libérer.

Et puis évitons de faire l’erreur de nous confondre avec notre esprit : nous ne sommes pas ces idées, pensées et opinions passagères qui disparaissent aussi vite qu’elles sont venues.

Mais si je ne suis pas mes pensées, je suis quoi ? Et bien la réponse est simple, tu es « une conscience capable d’aimer, de contempler, de créer, de donner, d’apprendre et de transmettre », tu es ce qui en toi ne vieillit jamais, voilà ce que tu es ♥

Si vous voulez aller plus loin :
Et n’oubliez pas : soyez heureux 😉

Rendez-vous sur Hellocoton !

A propos de l'auteur

Moi c'est Mia, j'ai 31 ans, et je suis ravie de vous accueillir sur ce blog 100% Bonheur ! Au fil des semaines je partagerai avec vous les conseils et expériences qui m'ont guidée et qui peut-être vous inspireront aussi ♥

Laisser un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *