prendre la parole en public

Toutes mes astuces pour prendre la parole en public

« Ce qui se conçoit bien s’énonce clairement » Nicolas Boileau.

Dans cet article je vous donne les conseils qui m’ont personnellement aidée à préparer au mieux mes interventions publiques, pour non seulement être plus à l’aise, mais au-delà pour éprouver du plaisir à faire des présentations orales ! Je n’en demandais pas tant, moi qui me suis toujours vue comme quelqu’un d’hyper réservé : je vous souhaite de découvrir à votre tour ce beau potentiel de charisme qui sommeille en chaque timide 😉

Avant toute chose, demandez-vous quel est votre état d’esprit : celui de la peur ou celui du succès ? Mettez-vous dans la peau du gagnant et prenez la parole pour convaincre !

Ensuite rappelez-vous que les autres comptent plus que votre petite personne – à la fois parce qu’ils sont plus nombreux (ben oui !), et surtout parce que vous faites tout ça pour eux ! – bref focalisez-vous sur votre public plutôt que sur l’opinion que l’on pourrait avoir sur vous

1) Libérez votre respiration

  • Sous l’effet du stress votre respiration se bloque, donc le cerveau n’est plus alimenté en oxygène 😮 Pour la rétablir rien de plus simple : inspirez pendant 4 secondes puis expirez pendant 8 secondes, au moins quatre fois de suite
  • Décrispez vos épaules et étirez-vous
  • Plutôt que public, pensez invités, collaborateurs, élèves, amis

2) Posez votre voix

  • En amont de votre intervention (à moins que vous ayez envie de passer pour un fou) : faites des respirations lentes et profondes, puis parlez en tirant la langue, puis massez-vous le visage
  • Pour le confort de votre public : parlez la bouche grande ouverte et pour le dernier rang, d’une voix plutôt grave et lentement
  • Évitez la monotonie : variez les changements de vitesse, utilisez les silences pour relancer régulièrement l’attention, insistez sur un mot ou une syllabe au moment opportun, mettez de la vie dans votre discours !

3) Aiguisez votre regard

  • Demandez-vous qui je regarde ? Manifestez le plaisir que vous éprouvez à voir ces personnes : imaginez une seconde que la salle soit vide…
  • Essayez de dégager attention, disponibilité et chaleur à l’égard de chacune des personnes présentes
  • Adoptez un regard intense et un visage expressif et enthousiaste à l’idée de partager vos propos avec vos auditeurs car cela se ressentira

4) Soignez vos gestes

  • Adoptez une posture verticale, stable, ce qui ne vous empêche pas de vous pencher de temps à autre vers le public pour marquer l’importance de ce que vous dites et la proximité que vous voulez instaurer avec lui
  • Évitez de surjouer et/ou gesticuler à travers vos attitudes et expressions faciales, vos auditeurs préfèrent que vous incarniez sérénité et solidité 😉
  • Soyez attentif à votre langage non verbal : par exemple les paumes ouvertes expriment un désir de communiquer, l’index pointé symbolise la menace, le pouce contre l’index est synonyme de clarté, le poing serré évoque la domination ou la persuasion…
  • Favorisez les gestes au-dessus de la taille (mais restez naturel bien sûr) : par exemple les mains jointes devant la bouche, le pouce-index, les mains ouvertes paumes vers le haut… soyez spontané !

5) Travaillez votre style oral

  • Votre objectif est de faire adhérer + partager des émotions : ayez une sincère envie de transmettre un message important…
  • Ayez un style qui correspond aux modes de communication moderne, autrement dit : parlez de manière claire, rythmée et directe, et bannissez le registre complexe et alambiqué que vous êtes le seul à comprendre (car non ça ne fait pas « intelligent », c’est juste pénible pour l’auditoire !)
  • Dans vos propos, essayez d’être l’instrument d’un projet collectif qui vous dépasse et qui vous unit à votre public : quelles sont ses connaissances, ses préjugés, ses préoccupations, ses attentes ?
  • Ne vous en faites pas si vous répétez les mêmes mots car d’une part le public apprécie et comprend mieux, et d’autre part il est normal que le stock de mots disponibles soit plus restreint à l’oral qu’à l’écrit
  • Privilégiez les phrases courtes, une seule idée à la fois, et pensez à illustrer par des exemples, des images, des histoires personnelles qui touchent le public
  • Impliquez-vous et impliquez votre auditoire : dites « je » sais, je sens, je pense, je crois, je me suis alors demandé si… dites souvent « vous » et « nous » (vous savez tous que, vous avez constaté, certains d’entre vous se demandent sûrement si…)
  • Pensez à utiliser les questions rhétoriques – ou fausses questions – pour dynamiser votre discours, et répondez-y : « que se passe-t-ilet bien… », « une question qu’on me pose souvent… »
  • Jouez avec les couleurs vestimentaires : le rouge est en général associé à la détermination ; le bleu rassure ; le vert est amical ; l’orange est positif ; le rose est féminin ; le gris est tristesse ; le noir respect et mystère ; le blanc ouverture…

Sachez enfin que PLUS vous parlerez et PLUS cela générera plaisir et excitation : parole de grande timide !

Rappelez-vous aussi que vous avez, même peut-être ardemment, souhaité être là aujourd’hui non !?!

et je vous livre un petit secret : vos auditeurs vous admirent secrètement

Le moment venu, cessez de penser et jetez-vous à l’eau !! (vous allez voir elle n’est pas si froide)

Et n’oubliez pas de remercier :

  • vos auditeurs pour leur attention,
  • vous-même pour avoir accompli votre mission,
  • et savourez la victoire !

Si vous voulez aller plus loin, je vous conseille le livre Prendre la parole en public :

Vous avez aimé ces conseils ? Partagez-les et commentez !

Et n’oubliez pas : soyez heureux 😉

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

A propos de l'auteur

Moi c'est Mia, j'ai 31 ans, et je suis ravie de vous accueillir sur ce blog 100% Bonheur ! Au fil des semaines je partagerai avec vous les conseils et expériences qui m'ont guidée et qui peut-être vous inspireront aussi ♥

Laisser un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *