frugalité

La frugalité : pourquoi manger peu c’est vivre mieux (et plus) ?

Jamais dans notre histoire nous n’avons vécu au milieu de tant d’abondance alimentaire : partout la nourriture est omniprésente, et ce n’est pas moi – insatiable gourmande que je suis – qui nierais être trop souvent tentée par toute cette profusion de bons aliments… Or plus la nourriture est abondante, plus l’envie de manger augmente !

Et si notre bien-être passait plutôt par l’apprentissage de la frugalité ?

Voici 4 BONNES RAISONS de répondre par l’affirmative 😉

Retrouver la vraie faim

Un mode de vie plus frugal c’est déjà ne pas manger si l’on ne ressent pas la faim ! Il ne vous arrivera rien de fâcheux – bien au contraire – si vous laissez votre corps au repos digestif jusqu’à retrouver l’envie et le plaisir de déguster de bons aliments. Même si l’on vous a répété qu’il ne faut pas sauter de repas : votre corps lui est intelligent et s’il ne réclame pas de nourriture, inutile de le gaver ! Personnellement je préfère manger léger le soir pour mieux dormir, mais quand il m’arrive de manger un dîner très copieux, je n’éprouve aucune difficulté à sauter le petit-déjeuner voire le déjeuner si la faim n’est toujours pas réapparue : écoutez votre corps tout simplement, et cela vous évitera de passer sans arrêt et sans répit d’un estomac plein à un estomac plein !

Cependant, quand comme moi on a été habitué très tôt à manger en quantité supérieure à ce dont le corps a besoin pour fonctionner harmonieusement, il faut en général quelques mois de repas frugaux pour se rééduquer : patience et persévérance…

Mettre au repos son corps c’est aussi pratiquer de temps en temps si vous le pouvez une pause digestive de 24h en s’abstenant de toute nourriture et en buvant de l’eau abondamment : tout est tellement meilleur après cette trêve salutaire !

Accroître le plaisir de manger

Pratiquer la frugalité c’est aussi cultiver l’art de la beauté : essayez de présenter joliment tous vos aliments, même le plus petit, mettez vos noix dans une jolie coupelle, votre biscuit dans une jolie petite assiette… Pourquoi ? Parce que c’est essentiel pour procurer un sentiment de satisfaction, l’antidote à la frustration que peut-être vous craignez de ressentir à l’idée de réduire les quantités de nourriture.

Je pense qu’on éprouve aussi plus de plaisir à manger quand la quantité d’aliments est limitée parce qu’on sait qu’on n’aura pas une 2ème chance d’en profiter, un peu comme Charlie du roman Charlie et la chocolaterie, quand il s’apprête à déguster la tablette de chocolat qu’il reçoit une fois par année.

Éprouver un sentiment de plus grande liberté

La frugalité c’est très gratifiant dans la mesure où on éprouve une grande indépendance par rapport à la nourriture, et on prend conscience que notre corps marche aussi bien et même beaucoup mieux quand on mange moins. On s’allège et on ressent une vitalité nouvelle, plus de self contrôle donc on est fier de soi 🙂

Quand vous vous attablez, pensez délicatesse, respect, beauté, détendez-vous, décorez votre table, bref décuplez le plaisir de l’expérience !

En sortant de table, il est important de ne pas être totalement rassasié, ce que les Japonais désignent par l’expression Hara Hachi Bu : quelle légèreté, quelle liberté !

Sanctifiez votre corps : ne mangez que ce que vous aimez le plus, considérez votre organisme comme un TEMPLE dans lequel vous ne faites entrer que ce que vous avez soigneusement sélectionné.

Devenir plus attentif à nos comportements mécaniques

Moins manger consciemment, c’est aussi réaliser qu’on a tous un tas de mauvaises habitudes qui nous conduisent à trop manger :

  • Grignoter en préparant le repas (je plaide coupable !)
  • Manger debout
  • Manger vite
  • Finir à tous prix l’assiette chez soi, au restaurant ou chez des amis
  • Se resservir faute d’avoir suffisamment savourer le contenu de son assiette
  • Discuter en mangeant et en oubliant de déguster ses aliments

La bonne nouvelle c’est que prendre conscience de ces comportements c’est déjà faire une bonne partie du chemin vers de meilleures habitudes 🙂 je vous conseille un petit exercice tout simple de méditation alimentaire pour apprendre à manger en conscience :

  1. Prenez un carré de chocolat, regardez-le, observez-le attentivement, puis humez-le, ensuite mettez-le sur votre langue puis fermez les yeux.
  2. Surtout ne le croquez pas, laissez-le simplement diffuser ses arômes dans votre bouche, sur votre langue et sur votre palais…
  3. Vous pouvez prolonger l’expérience jusqu’à ce que tout le chocolat ait fondu, ou bien ressentir au moins une minute avant de commencer à mastiquer tout doucement et toujours les yeux fermés le carré encore entier.

Je pense qu’après ça vous n’aurez plus envie de gâcher vos aliments préférés en les avalant sans y penser !

Si vous voulez en savoir plus, je vous conseille L’Art de la frugalité et de la volupté de Dominique Loreau :

Et vous qu’en pensez-vous ?

Et n’oubliez pas : soyez heureux 😉

 

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

A propos de l'auteur

Moi c'est Mia, j'ai 31 ans, et je suis ravie de vous accueillir sur ce blog 100% Bonheur ! Au fil des semaines je partagerai avec vous les conseils et expériences qui m'ont guidée et qui peut-être vous inspireront aussi ♥

Laisser un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *