méditation

Ce que m’ont appris 7 ans de pratique quotidienne de la méditation

Il y a 7 ans j’étais quelqu’un de très angoissé et très stressé, et je pensais que je ne pouvais rien y faire et que finalement c’est ce qui me permettait d’être efficace (n’importe quoi !), mais je voyais bien que cela m’épuisait et se révélait très très souvent inutile (combien de nos scénarios catastrophe ne se réaliseront jamais ?!).

Et puis j’ai eu l’opportunité de m’initier à la méditation, alors que j’y étais a priori réticente étant donné mon penchant pour l’hyperactivité : me poser et ne RIEN faire ne me semblait pas fait pour moi… Mais étant curieuse de nouvelles expériences j’ai testé 🙂 et adopté la méditation !! Dans cet article j’aimerais partager avec vous mon expérience personnelle :

La méditation : j’ai appris que je n’y trouverai pas,

  1. Une pilule anti-stress magique, une médecine ou une thérapie : il est important, surtout au début, de ne pas avoir d’attentes particulières car les effets se produisent progressivement et de manière inattendue
  2. Une performance : peu importe le nombre d’années que je consacre à pratiquer la méditation quotidiennement, je demeure une éternelle débutante qui revient souvent aux fondamentaux
  3. Une concentration du mental : j’ai appris (avec le temps !) à ne plus accorder d’attention au mental qui ne fait qu’alimenter des pensées répétitives (vous savez la roue du hamster ?!), analyse, juge et compare sans arrêt, et porter plutôt mon attention sur mon souffle et le calme en moi
  4. Un état d’hypnose : quand vous méditez vous restez pleinement conscient, c’est d’ailleurs la raison pour laquelle on vous conseille rarement de méditer allongé car vous risquez vite de perdre conscience
  5. « Quelque chose à faire » : aucun volontarisme n’est requis quand vous méditez, comme le dit le philosophe André Comte-Sponville, « méditer c’est ne rien faire, mais à fond », vous n’avez qu’à vous poser et à observer tranquillement ce qu’il se passe en vous et autour de vous.

Ce que j’y ai trouvé (et qui me motive à continuer !!!),

  1. Un rendez-vous avec soi-même : on y va sans aucune obligation de résultat, le cœur ouvert et avec humilité
  2. Un engagement total de soi et une pleine présence à soi-même : installez-vous en posture de méditation comme si vous aviez l’éternité devant vous…
  3. L’apprentissage du non-attachement : en pratiquant, j’ai pris conscience de toutes ces pensées parasites qui tournent en boucle dans ma tête en permanence, que faire avec toutes ces pensées ? Non pas les faire disparaître – je médite depuis 7 ans et je n’ai jamais la tête « vide » quand je pratique – en revanche j’ai appris à ne plus m’y attacher, à ne plus y accorder d’importance, et à les observer exactement comme elles sont : des créations éphémères et passagères de l’esprit
  4. Une décision que l’on prend de s’accorder tous les jours ces quelques minutes de rencontre avec soi : de la même manière qu’on s’entraîne pour être en forme physiquement, on s’entraîne également à méditer !
  5. Un chemin de bienveillance envers soi-même et envers les autres : nous devenons capables de comprendre les autres parce que nous nous comprenons nous-mêmes. Et nous nous comprenons nous-mêmes parce que nous avons eu le courage de plonger au cœur de notre être et d’y voir le bon et le mauvais (au début c’est très dur !!), le paisible et l’agitation, la beauté et la laideur, les forces et les faiblesses… Nous avons appris à accueillir et pardonner cette obscurité que nous portons tous en nous à des degrés divers. Dès lors nous sommes aussi capables de voir les autres et leurs limites sans les juger et les critiquer sans cesse.
  6. Une voie de transformation personnelle : bien que je vous déconseille de méditer dans l’espoir d’un quelconque résultat, il n’en demeure pas moins que des mois et des mois de pratique quotidienne – à raison de 10 à 20 minutes par jour – vous allez progressivement et sans l’avoir cherché devenir vous mais en mieux 🙂 c’est-à-dire plus doux, plus stable émotionnellement, plus ouvert, plus enjoué, plus compréhensif, plus résilient, plus conscient de vos comportements et donc avec une plus grande capacité à rectifier le tir en cas d’erreur… bref que du bonheur !!!

Si vous voulez approfondir la question, l’ouvrage de référence à mon sens est L’art de la méditation de Matthieu Ricard.

Passons à la pratique ! Comment méditer ?

  • Méditez dans un lieu agréable, parfumé à l’encens si vous appréciez, et de temps à autre essayez dans un lieu de culte : vous serez tout de suite plongé dans une ambiance paisible 🙂
  • Fixez-vous un rituel à horaires réguliers, personnellement j’aime méditer 10 minutes juste avant de sortir de chez moi le matin
  • Portez une tenue confortable et légère
  • Déterminer la durée (moi je pratique 10 minutes matin et soir) et respectez-la : je vous conseille l’application « zentime » sur smartphone que je trouve super pour ça
  • Relaxez-vous quelques instants avant de démarrer la méditation à proprement parler
  • Vous pouvez investir dans un joli zafu – vous en trouverez par exemple sur Amazon (à la fois très utiles et très décoratifs, voici le lien si ça vous intéresse) – ou bien vous asseoir sur un coussin très épais
  • Vous pouvez aussi vous aider d’un chapelet, j’ai un très joli chapelet tibétain que j’utilise parfois pour m’aider à me centrer sur l’instant en égrenant tour à tour chacune des 108 perles
  • Votre posture n’est ni relâchée ni rigide mais stable, le dos bien droit et le sommet de la tête en contact avec le ciel
  • Vos mains sont posées à plat sur les cuisses, ou la main gauche sur la main droite paumes vers le ciel entre les deux jambes croisées
  • Vos yeux sont fermés ou mi-clos dirigés vers le bas, comme vous le sentez, la mâchoire est détendue
  • Commencez et terminez par une salutation mains jointes en signe de respect et de gratitude pour votre pratique
  • Éclairez de temps en temps votre visage d’un sourire ou d’un demi-sourire

Dites-moi dans les commentaires si vous méditez ou si cette expérience vous tente !

Et n’oubliez pas : soyez heureux 😉

Rendez-vous sur Hellocoton !

A propos de l'auteur

Moi c'est Mia, j'ai 31 ans, et je suis ravie de vous accueillir sur ce blog 100% Bonheur ! Au fil des semaines je partagerai avec vous les conseils et expériences qui m'ont guidée et qui peut-être vous inspireront aussi ♥

2 commentaires

Laisser un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *