avoir du charisme

5 clés pour développer votre charisme (Partie 1)

C’est quoi le charisme ? Et pourquoi est-ce important dans les relations que nous nouons avec les autres ? Personnellement je n’ai pris conscience de l’intérêt de cultiver le charisme que le jour où j’ai testé un atelier théâtre : moi qui m’étais toujours collé une étiquette de grande timide dénuée de tout charisme, je me suis rendue compte que j’avais moi aussi – et VOUS sans l’ombre d’un doute – un grand potentiel de charisme qui ne demandait qu’à grandir 🙂

La définition que l’on donne souvent du charisme est une autorité naturelle (ou plutôt qui semble naturelle dirais-je) qui génère chez l’autre sympathie, respect et admiration.

Mais sachez d’emblée que votre charisme n’opérera jamais sur TOUS et PARTOUT : tout dépend des intérêts communs, de votre état de forme, du contexte…

Voici mes 5 conseils pour vous amener à nourrir votre charisme :

1) Croire en soi

« Si vous ne vous trouvez pas vous-même merveilleux, pourquoi voulez-vous que quelqu’un d’autre le pense » Mae West.

  • Personne n’est parfait rassurez-vous 😉 : commencez déjà par BANNIR cette idée de « je n’ai pas confiance en moi » et ne parlez plus jamais de vous de façon négative ! Si la confiance en soi n’est pas un comportement inné pour vous, une méthode qui fonctionne très bien pour vous « rééduquer » à vous respecter, est de « faire comme si » dans un premier temps, et vous verrez que ça deviendra assez vite une seconde nature…
  • Croire en vous veut aussi dire que vous prenez pour acquis – et c’est très important ! – que les autres auront du plaisir à vous voir et à discuter avec vous. C’est important car ce que vous pensez de vous-même influence directement le comportement des autres à votre égard… Les autres n’ont jamais d’idée définitive sur vous, vous êtes seul maître de votre rayonnement en réalité ! Bonne nouvelle n’est-ce pas ?!
  • Valorisez également ce qui fait VOTRE singularité : quelle est votre « marque de fabrique » ? Est-ce votre beau sourire, votre style vestimentaire, votre sens de l’humour… Ayez bien conscience de vos forces et de vos atouts.

2) Rendre l’autre important

  • Cette clé est l’essentiel, c’est à mon avis le cœur même du charisme qui touche et qui fascine, parce que la plupart d’entre nous passons hélas tout notre temps à ne se focaliser que sur l’opinion qu’autrui a de nous… Cela veut d’abord dire qu’avant de rencontrer quelqu’un sur qui vous souhaitez avoir de l’impact, il faut d’abord s’imprégner du meilleur de vous-même, pour devenir le temps de cet échange la personne idéale qu’on aimerait soi-même rencontrer 🙂
  • C’est aussi accepter de s’oublier un peu pour laisser toute sa place à l’autre, tout en se dévoilant quand même : vos valeurs, vos expériences, vos opinions, sans pour autant chercher à exprimer son opinion sur tous les sujets !! D’une part parce que c’est mégalo et d’autre part parce que c’est utile au charisme de conserver une petite part de soi qui échappe aux autres…
  • Valoriser l’autre ça ne veut pas dire que vous renoncez à être vous-même et à vous affirmer ! Mais cela veut dire en revanche que vous allez privilégier l’échange autour de ce qui vous unit à l’autre : quels domaines partagez-vous ? quelles valeurs ? quels objectifs et expériences positives communes ?
  • Quand vous parlez de ce qui vous plaît, pensez à impliquer l’autre par des « tu vois », « tu », « nous », et à solliciter son avis.
  • Ce qui génère aussi chez l’autre le sentiment de compter et d’être reconnu, c’est d’être réellement ÉCOUTÉ lorsqu’il partage ce qui le passionne. Donc à vous de le faire parler d’un sujet qu’il maîtrise, posez-lui des questions et il sera ravi de vous éclairer ! Manifestez-lui alors votre intérêt pour ce qu’il vous dit à travers le contact visuel, les mimiques, le hochement de tête, l’encouragement verbal…
  • Soyez disponible, faites preuve d’empathie et mettez-vous à la place de l’autre afin d’éviter qu’il ne se sente mal à l’aise car cela contribuera grandement à votre charisme : respectez ses opinions même si vous ne les partagez pas (utilisez la formule « oui et » plutôt que « oui mais » qui donne le sentiment à l’autre qu’il a tort).
  • Essayez (sans trop vous contrôler non plus) d’adapter votre gestuelle et votre registre de langage à ceux de votre interlocuteur.
  • Offrez-lui votre soutien de façon inconditionnelle, et si votre interlocuteur vous le demande, sachez le conseiller avec bienveillance tout en l’aidant à mobiliser ses PROPRES ressources et à questionner les solutions possibles (bannissez les « moi à ta place », « je te conseille » etc. qui dévalorisent l’autre implicitement…).
  • Si vous faites une nouvelle rencontre amicale, rendre l’autre important (et donc lui donner une folle envie de vous revoir !) c’est notamment mémoriser et utiliser son prénom tout simplement ! souvenez-vous comme vous vous sentez flatté quand cela vous arrive…
  • Essayez aussi de retenir une information ou une parole spécifique de l’autre que vous lui rappellerez plus tard pour lui montrer que votre intérêt pour lui est sincère.
  • Vous pouvez aussi utiliser le pouvoir du toucher en effleurant avec douceur et presque imperceptiblement l’épaule, la main, le bras, etc.

Les 3 autres clés sont dans la seconde partie de l’article !

 

 

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

A propos de l'auteur

Moi c'est Mia, j'ai 31 ans, et je suis ravie de vous accueillir sur ce blog 100% Bonheur ! Au fil des semaines je partagerai avec vous les conseils et expériences qui m'ont guidée et qui peut-être vous inspireront aussi ♥

Laisser un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *